Home 2020 novembre 17 Espérer n’est pas un aveu de faiblesse

Espérer n’est pas un aveu de faiblesse

Espérer n’est pas un aveu de faiblesse

Dans une tribune parue dans l’hebdomadaire La Vie, Valérie Régnier, Responsable de la Communauté de Sant’Egidio en France, nous invite avec audace à rêver en grand.

Dans un monde lacéré par la violence, la guerre, l’individualisme, la maladie, plus que jamais, nous devons rêver en grand ! Rêver avec audace de la paix plutôt que nous en remettre à l’énergie du désespoir en tentant de nous sauver seuls. Il faut ce courage, en particulier face à la violence, au terrorisme, comme à Nice, où des innocents ont été frappés dans la maison commune de prière et de paix que devrait toujours rester l’église au milieu de nos villes.

Ne pas se replier sous l’effet de la douleur et de la peur, ne pas renoncer à vivre « l’Eglise en sortie » vers les périphéries de notre monde proposée par le pape François depuis le début de son pontificat, ne pas se laisser contaminer par le ressentiment et par les cadres de lecture du monde reposant sur la condamnation et l’exaltation des groupes les uns contre les autres : tout cela demande le courage de l’espérance. (lire la suite)

Partager cette page avec vos amis :