Home 2021 mai 31 Samedi 29 et Dimanche 30 mail : 1ère communion de Marie-Ange, Clothilde, Gabrielle Charles-Alexandre, Faustine, Malia, Louise, Victoria, Léana, Maylis, Lucie, Justine, Maxence

Samedi 29 et Dimanche 30 mail : 1ère communion de Marie-Ange, Clothilde, Gabrielle Charles-Alexandre, Faustine, Malia, Louise, Victoria, Léana, Maylis, Lucie, Justine, Maxence

Samedi 29 et Dimanche 30 mail : 1ère communion de Marie-Ange, Clothilde, Gabrielle Charles-Alexandre, Faustine, Malia, Louise, Victoria, Léana, Maylis, Lucie, Justine, Maxence

Homélie prononcée par le Père Jérôme à cette occasion

Ce dimanche, l’Eglise fête la Sainte Trinité, c’est-à-dire le mystère de Dieu qui est Père, Fils et Esprit saint, une notion qui est au cœur de la foi des chrétiens. C’est Dieu lui-même qui s’est révélé ainsi, et les premières générations de chrétiens ont accueilli cette révélation et nous l’ont fait connaitre !

Nous avons été baptisés au Nom du Père, du Fils et du Saint Esprit ; nous disons cette formule trinitaire lorsque nous nous marquons du signe de la croix. Et lorsque nous professons notre foi, tous les dimanches, nous redisons une formule très ancienne, le Credo qui détaille très précisément : « Je crois en Dieu, le Père tout puissant… et en Jésus Christ, son Fils unique… et en l’Esprit saint. »

Les textes de la Bible nous font découvrir page après page ce Dieu unique en trois personnes. Et celui qui – plus particulièrement – nous a dévoilé ce mystère, c’est Jésus : il nous a parlé de son Père, notre Père, et il a promis à ses amis qu’ils recevraient une force venue d’en haut : l’Esprit saint.

Chers enfants, prenons le temps de découvrir quel est ce Dieu qui vous invite aujourd’hui à sa table, à la table de l’eucharistie. Un Dieu qui veut habiter en nous, et puisqu’il est Père, Fils et Esprit et nous enlace dans cette communion des trois personnes.

LE PERE – Dans la 1e lecture, Moïse rappelle au peuple d’Israël que Dieu se bat pour les siens ! Il est le Père tout-puissant. Il a vu la misère de son peuple qui était tenu en esclavage, en Egypte, il a voulu l’en délivrer. Et pour cela, il a employé les grands moyens ; Moïse parle d’épreuves, de signes, de prodiges, de combats à main forte. Le grand prodige que Dieu a accompli – tout le monde le connait ! – c’est l’ouverture de la mer Rouge. Le peuple était prisonnier, poursuivi par les Egyptiens : Dieu a ouvert un passage à travers les eaux pour permettre aux siens de s’échapper, puis les eaux se sont refermées et ont englouti l’armée des Égyptiens. Voilà comment est Dieu, le Père tout-puissant. Il connait nos difficultés, nos soucis et il « souffre » de nous voir souffrir.

Alors nous, en nous rappelant tout ce que Dieu a fait pour les hommes, nous ne devons pas hésiter à lui confier notre prière ! Nous pouvons tout lui dire, et comme il l’a fait jadis pour son peuple, il agira. En ouvrant des passages, là où nous sommes bloqués, car Dieu est fort. En ces jours, nous pouvons formuler une prière commune, adressée au Père : « Dieu fort, toi qui as libéré ton peuple de l’esclavage, libère-nous aujourd’hui de l’épidémie, et permets-nous de retrouver une vie normale, de revoir les visages des uns et des autres, de vivre sans avoir peur de transmettre un virus ! »

L’ESPRIT – L’apôtre Paul nous parle de l’Esprit saint. « Tous ceux qui se laissent conduire par l’Esprit de Dieu sont enfants de Dieu ! ». Et il ajoute que c’est l’Esprit – que nous avons reçu – qui nous permet d’appeler Dieu Père. En d’autres termes, l’Esprit que Dieu lui-même nous a donné nous permet de vivre la relation avec le Seigneur. Parfois, nous ne savons pas comment nous y prendre, nous cherchons midi à quatorze heures, pourtant l’Esprit saint – ce souffle de Dieu – nous murmure à l’oreille les mots pour parler à notre Père. L’Esprit est aussi celui qui créé la communion et la paix entre les personnes : puisque nous devenons tous enfants du même Père. Voilà une autre prière que nous pouvons formuler tous ensemble : que l’Esprit saint enlève de nos cœurs toute méchanceté, toute rancœur, et nous aide à trouver la paix, au sein de nos familles, avec nos amis, dans le monde entier. Comme enfants de Dieu, aspirons à progresser sur le chemin de la paix.

LE FILS – Dans l’Evangile, enfin, juste avant de monter au ciel, Jésus dit aux disciples : « Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. » C’est curieux : il s’apprête à partir, et pourtant il affirme qu’il est avec nous pour toujours. Comment comprendre cela ? Jésus, en vivant parmi les hommes a laissé une telle empreinte dans le monde qu’il est toujours là ! L’Evangile a marqué des cœurs, les cœurs, si bien que Jésus est là. Quand nous vivons à la manière dont Jésus nous le demande… nous le rendons présents.

La nourriture que vous allez recevoir dans un instant est don de Dieu, c’est Dieu lui-même – sacrement du corps de Jésus. Et si nous communions, c’est pour devenir semblables à Dieu et faire rayonner sa présence autour de Dieu.

Frères et sœurs, préparons-nous tous à recevoir dignement la grandeur de Dieu, Père, Fils et Esprit, contenue dans la petite hostie !

Partager cette page avec vos amis :