Home 2022 septembre 21 Belle cérémonie de rentrée ! Retrouvez l’homélie du Père Jérôme et quelques photos de ce beau moment

Belle cérémonie de rentrée ! Retrouvez l’homélie du Père Jérôme et quelques photos de ce beau moment

Belle cérémonie de rentrée ! Retrouvez l’homélie du Père Jérôme et quelques photos de ce beau moment

Le 18 septembre avait lieu à 11h00 à l’église St Pierre la messe de rentrée au cours de laquelle les appelés ont été envoyés en mission et les nouveaux responsables de groupe ont reçu leur lettre de mission. Nous nous sommes retrouvés ensuite sur le parvis de notre église : occasion de faire connaissance avec de nouveaux membres de notre communauté et de prendre des nouvelles de chacun.

Retrouvez l’homélie du père Jérôme

Chers frères et sœurs, depuis plusieurs mois, à cause de la pandémie, puis de la guerre en Ukraine, nous entendons parler de hausses de prix (le gaz, l’électricité, mais aussi l’alimentation : tout coûte cher !) ; dans le même temps, on parle aussi de prime de rentrée, chèques énergie, bouclier tarifaire, etc… bref de nombreux facteurs affectent assez profondément notre vie quotidienne et vont nous obliger à réagir, à faire des calculs pour « s’en sortir » au mieux.

La Parole du Seigneur nous invite toujours à faire un choix – et particulièrement ce dimanche, il est question d’un homme qui fait ses calculs. Sans doute avez-vous noté depuis quelques semaines à quel point les évangiles du dimanche nous aident à faire un choix, rappelez-vous l’homme qui veut bâtir une tour ; le gouvernant qui s’apprête à partir en guerre ; rappelez-vous les paroles de Jésus : Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive. C’est la pédagogie de l’évangéliste Luc ! Et comme il s’adressait à une communauté assez hétérogène sur le plan social, il aborde aussi la question de la richesse. Il y a un choix à faire face à l’argent. Le discours sur la richesse est très subtil, car tout le monde conçoit que la prospérité est une bénédiction, tandis que la pauvreté matérielle est une injustice.

De façon surprenante, l’Evangile met en évidence une question fondamentale :quel est mon intérêt ? Que dois-je chercher pour ma vie ? Dans quel sens dois-je engager mes efforts ?

Préserver et chercher accroitre son bien-être, son patrimoine : c’est un réflexe courant. Est-ce une sécurité pour l’avenir ? Penser son avenir en termes financiers, n’est-ce pas se placer sous la domination de l’argent, dont Jésus nous dit qu’il est comparable à une idole ?

Dans l’Evangile, Jésus nous parle d’une personne qui s’est laissé corrompre par l’argent et a raté sa vie… mais qui réussit à « se sauver » grâce à un calcul intelligent. In extremis, ce gérant repense sa façon de gérer les biens de son patron. En accordant une remise aux débiteurs, il se fait des amis (aux frais de son patron… mais au point où il en est !). Le maître – dit Jésus – fit l’éloge de son gérant malhonnête,car par un calcul très intelligent, il a réussi à se relever. Les amis sont ici une image du salut : des personnes fidèles, toujours à tes côtés pour partager des bons moments mais aussi te soutenir dans les épreuves.

Quel est mon intérêt, quels choix dois-je poser pour être sauvé ? c’est-à-dire comment parvenir à cette vie belle, heureuse pour laquelle Dieu m’a créé ? Et ce que nous savons, c’est ce que ça ne passe pas par l’accumulation de la richesse… même si l’idée de sobriété (heureuse) ne passe pas encore très bien ! C’est à chacun d’y répondre, et sans tarder. Et nous pourrons tous faire le calcul qui sauve,  si comme l’homme de la parabole, nous prenons le temps de rentrer en nous-mêmes.

Mais le salut n’est pas seulement question individuelle. Notre évêque a une petite formule à cet égard. Il dit : On n’arrive pas au ciel tout seul. Alors, quels sont les calculs que nous avons à faire en communauté, pour parvenir au ciel ensemble ?

Notre mission commune est d’ANNONCER, de SERVIR, de CELEBRER.

  • Transmettre la foi que nous avons reçue. C’est un impératif pour nous. Si nous croyons que nous sommes sauvés en Jésus-Christ, partageons ce trésor à tous ! C’est la mission confiée aux catéchistes ; aux accompagnateurs de catéchumènes ; à ceux qui animent des groupes de formation ou de partage fraternel. Je remercie tous ceux qui sont engagés dans ce domaine et que je vais bénir dans un instant… et j’invite les autres à s’interroger : puis-je apporter ma contribution à cette œuvre d’annonce et de transmission de la foi ?
  • Servir les frères, en particulier les plus pauvres. Seuls, nous nous sentons impuissants, mais ensemble, nous devenons capables de faire de grandes choses. Le Christ nous a laissé le commandement de la charité. Il nous demande d’avoir l’audace d’aimer notre prochain afin de tisser des liens de fraternité… des liens qui sauvent. Je remercie tous ceux qui sont engagés dans ce domaine et que je vais bénir dans un instant… et j’invite les autres à s’interroger : puis-je apporter ma contribution à cette œuvre de notre communauté qui change le visage de la société ?
  • Nous réunir – fidèlement – pour célébrer le Seigneur : faire monter vers lui notre prière, lui présenter l’offrande de nos vies, intercéder pour le monde. Certains trouvent coûteux de participer à la messe dominicale… dans ce domaine aussi, il faut faire le bon calcul : notre place est ici, dans cette assemblée, où personne ne doit manquer ! Je remercie tous ceux et celles qui préparent nos liturgies et embellissent nos églises,  ceux qui proposent des temps de prière au long de la semaine et que je vais bénir dans un instant… et j’invite les autres à s’interroger : puis-je m’inscrire davantage dans cette œuvre de louange commune ?

Frères et sœurs, ne limitons pas nos calculs au champ économique ; ne nous laissons pas effrayer par les hausses de prix annoncée ; cherchons ensemble à faire fructifier la grâce du Seigneur, une grâce toujours plus abondante que nous le pensons.  

Quelques souvenirs …

Partager cette page avec vos amis :