Home 2021 mai 31 Dimanche 30 mai : dimanche de la Trinité. Homélie du Père Philippe Perrault, vicaire.

Dimanche 30 mai : dimanche de la Trinité. Homélie du Père Philippe Perrault, vicaire.

Dimanche 30 mai : dimanche de la Trinité. Homélie du Père Philippe Perrault, vicaire.

Chères soeurs, chers frères,

          Ce matin nous sommes conduits avec les disciples en Galilée, sur la montagne. De là, Jésus envoi les disciples dans le monde entier annoncer l’Evangile. La Pâques et la Pentecôte ne peuvent pas être un frein et enfermer la communauté des disciples de Jésus. Ceux sont des dons précieux qui doivent être vécus et partager avec tous. Et pour nous la liturgie eucharistique, est la montagne où Jésus nous attends pour être avec lui et pour le rencontrer.

          Nous célébrons le mystère, grand, de la très Ste Trinité. Ce mystère est au cœur de la foi chrétienne : Dieu est un en trois personnes, Père, Fils et Saint-Esprit. Avec l’invocation au Père, au Fils et au Saint-Esprit, les chrétiens du monde entier ouvrent leurs prières. C’est un signe d’unité et de communion qui unit tout le monde, petits et grands, dans toutes les parties du monde.  La fête de la Trinité, tout en nous invitant à célébrer cet amour sans limite de Dieu, nous fait contempler l’Église, la communauté des croyants, comme le fruit de l’amour du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Le temps qui suit la Pentecôte est le temps de l’Église, qui doit remplir la mission d’apporter l’Évangile à tous les peuples.  De la Pentecôte naît une Église du peuple qui parle clairement et avec une force nouvelle le langage de l’amour pour tous, le langage de la paix entre tous les peuples. La fête de la Trinité nous rappelle l’urgence de la tâche que le Seigneur confie à son Église.

Et Jésus, comme à son habitude nous aide à comprendre et à nous approcher de ce mystère. Jésus nous dit dans l’Evangile : « Quand ils le virent se prosternèrent ». En effet, les disciples, en voyant Jésus, commencèrent à mieux comprendre ce que Jésus leur disait qui m’a vue, a vue le Père. Dans le visage de Jésus, les disciples voient l’amour du Père pour chacun d’entre eux et de nous. Les disciples, en écoutant Jésus et en étant avec lui, ont découvert qu’ils ont un Père dans les Cieux qui les aide et les aime. Croire à la Trinité, c’est entrer dans une rencontre personnelle avec un Dieu qui est toute notre vie, un Dieu qui est Amour. C’est faire connaissance avec Dieu, entreprendre un bout de chemin avec lui, nouer une amitié, et aller toujours plus loin, jusqu’à la foi, jusqu’à l’amour.

Le Pape François, au début du Jubilé extraordinaire de la Miséricorde disait avec clarté, Jésus est le visage miséricordieux du Père.    Oui, chères sœurs et chers frères, la Miséricorde de Dieu est devenue concrète et visible dans le regard d’amour de Jésus sur les tous et en particulier sur les plus fragiles, les pauvres, les malades et les pécheurs de la Galilée.

          Les disciples de Jésus ne sont plus orphelins. Mais ils sont devenus filles et fils aimés de Dieu. Paul en est le témoin en disant aux Romains : « Vous n’avez pas reçu un esprit qui fait de vous des esclaves et vous ramène à la peur ; mais vous avez reçu un Esprit qui fait de vous des fils ; et c’est en lui que nous crions « Abba ! », c’est-à-dire : Père ! »

          Chères sœurs, chers frères, nous tous, en contemplant le visage de Jésus, nous voyons le visage de Père qui oriente notre prière, nous voyons le visage du Père, nous recevons l’Esprit qui fait de nous des enfants aimés de Dieu et qui nous fait reconnaître en Jésus le Fils de Dieu. C’est pour cela que les disciples se prosternent devant lui. En le reconnaissant ils mettent au centre de leur vie le Seigneur et non leur propre moi.

Jésus nous confit, nous transmet sa mission et nous envoi dans le monde. Accueillons son Esprit, sa force, qui nous aidera à dépasser nos limites. Et son Amour ne nous transformera pas après pas. Il nous donnera des rêves et des visions. Ainsi il nous dit : « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. »

Avec la force de l’Esprit nous pourrons communiquer son Amour à tous les peuples et élargir le champ de l’amitié, de la fraternité et de la paix. Nous pourrons vivre la béatitude avec les pauvres, qui sont affamés, qui sont dans la peine, qui ont soif de paix en cherchant d’être unit et des travailleurs de la paix.

L’Esprit nous envoi vers ceux qui vivent dans l’ombre de solitude, dans le brouillard de la confusion de ce temps pour nous rendre tous participant de l’Amour de Dieu. Il suffit d’être fidèle à cet Amour qui œuvre dans les cœurs et relève la vie des femmes et des hommes que nous rencontrons. Il nous demande de nous ouvrir, de marcher ensemble et d’aller entre tous les peuples.

Que l’Amour de Dieu, qui est Père, Fils et Esprit Saint nous pousse à servir et à partager ce don immense de son Amour. Rendons grâce au Seigneur pour sa présence au milieu de nous. Parce que Jésus continue et continuera de nous dire : « Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. »

Alors, célébrer la Trinité, c’est engager le combat contre la solitude pour que toute vie soit transfigurée dans la plénitude de l’Amour.

Partager cette page avec vos amis :